Ethan Rosenburg

Aller en bas

Ethan Rosenburg

Message  Eurysté Rainfall le Lun 8 Oct - 0:00

Nom/Prénom : Rosenburg Ethan

Age : 33 ans

Sexe : Masculin

Appartient à tel royaume : Royaume de l’air

Grade demandé : Monarque de l’Air

Famille : parents décédés, pas de frères et sœurs, uniquement des cousins, cousines, oncles, tantes.

Description physique :

Ethan, tout comme tous ceux de sa digne famille, a conservé une chevelure d'argent, voir parfois virant au blanc tout comme l'air. Ses yeux sont envoûtants, d'un bleu parfois presque transparent, on le dit parfois aveugle, mais loin de là, il voit très bien. Il a le teint très pâle, ce qui fait ressortir ses lèvres couleur pastel et parfois, son maquillage de coutume qui se résume à du crayon noir sous les yeux.
Il a les cheveux longs et fins, si fin qu'ont peu se demander si il ne s'agit pas de soie. Coté taille, il n'est ni trop grand, ni trop petit, son mètre 80 lui convient parfaitement. Son style vestimentaire s'apparente à la culture de monde de l'air, l'attrait pour la beauté, la subtilité font des vêtements de ce monde des pièces uniques aux décorations somptueuses. Et cela vaut particulièrement pour garde robe du Roi. Entre vêtements amples de soies et de velours, il peu aussi être vêtu de la plus belle des armures. Mais sa tenue de château reste son "kimono" blanc aux arabesques dorées sur les manches et les rebords, la ceinture de celui-ci d'une bleu azur à été faite main par les plus brillants artistes du royaume.

Description mentale :

Hors du palais, Ethan est un bon roi, il a le sens de l'autorité et sait gouverner parfaitement sa patrie, tel est la vision de son altesse. Toute fois, si nous cherchons plus loin au-delà de cette grande faculté de leader. Ethan est avant tout un roi qui " fait mieux que son prédécesseur" en effet, la cour le préfère de loin à son père. Son coté humain, compréhensif et surtout sa sagesse légendaire ont marqués les esprits de tous.
De plus Ethan a un grand goût de l'esthétique, aussi, l'aspect de la cité est devenu comme un paradis, tel que lui le souhaitait, et personne ne s'en plein.
Toute fois, malgré tout, l'état mental d'Ethan n'est pas des plus radieux. En effet, il a développé une paranoïa maladive qu'ont peu facilement qualifier de trouble du comportement.
Quelle en est la raison? Son père qui tentant de le sensibiliser aux pouvoirs de son héritage, n'a fait que de développer en lui une réelle obsession. Ethan a la pierre et fera en sorte de la garder. Car qui sait ce qui peu arriver à son peuple si elle tombe dans de mauvaises mains.
Ethan est aussi un brillant commerçant et un sacré manipulateur, il use de son charme pour avoir ce qu'il souhaite et généralement, il réussit. Il a la rancune tenace et ses ennemis payent tôt au tard leurs affronts.
Derrière ses airs angéliques, se cache un étrange monstre aux milles ruses.

Histoire :


Il était une fois, là haut dans le ciel, une immense île soulevée par le vent, la bas, il y a trente trois ans, naquis Ethan Rosenburg, fils de Manfred Rosenburg, souverain de cette douce archipel et de sa jeune femme. Malheureusement cet heureux événement fut suivit par une bien triste nouvelle, je jeune Ethan ne connaîtra jamais sa mère. Manfred en fut anéantit, il est vrai que son amour pour elle était au-delà de tout, mais allait-il l'oublier pour ce petit être fruit de ce grand amour. Il prit ce fils tant attendu dans ses bras et décida ainsi qu'il allait le protéger à jamais.
Le jeune Ethan fut un enfant précoce. Très vite, les lettres et les chiffres n'eurent plus aucuns secret pour lui, à l'étonnement de ses instructeurs. Mais être un érudit était un chose pour le jeune Ethan ce qu'il voulait avant tout c'était suivre les traces de son père, lui qu'il avait en admiration depuis toujours. Il voulait devenir un guerrier, si puissant que bientôt il sera acclamé par le peuple.
Bien évidemment, Manfred, son père refusa énergiquement d'enseigner l'art de la guerre à son unique fils hériter, et parler de cela était devenus un réel tabou, dont le dos d'Ethan encore recouvert de cicatrices aujourd'hui, s'en souviens encore.
Le jeune Ethan était alors condamné a vivre éternellement enfermé dans le château, lui qui rêvait manier l'arc tel ses ancêtres avant lui, regardait par la fenêtre les jours défiler. Jurant sur sa vie qu'un jour, son père payerait pour tout. Il vouait alors un culte caché pour les poisons, fin nectar émeraude aux différents effets, ainsi, le jeune Ethan devint apprentis sorcier, testant ceux-ci sur des esclaves inutiles.
Puis vient le jour où son père lui enseigna son héritage, une pierre capable de gouverner l'air lui serait donné à la mort de son cher père, cette pierre, il devra la garder sur lui, et pour toujours. Il se souvient encore des cris de folie de son père à cet instant, de ses larmes, au moins, c'était sur, il ne risquait pas d'oublier de la garder sur lui ...
Son père l'avait empoigné tellement violemment que c'est les bras en sang qu'il décida de se venger, quelques jours plus tard.
Arsenic avait semblé être le poison le plus efficace sur les esclaves et c'est sans aucun scrupule qu'il décida de le tester sur son père. Pour toutes les blessures qu'il lui avait fait. C'est ainsi qu'Ethan Rosenburg fut souverain.
Très vite, des rumeurs venaient sur le jeune roi, pas celle du meurtre de son père, non, celui-ci était passé inaperçu, mais plutôt le fait qu'il n'ait pas trouvé de fiancée. Bien vite, l'hypothèse de l'homosexualité ( qui s'avère correcte) arriva à la court, mais aujourd'hui, plus personne n'en parle.
Après le décès de son père, Ethan apprit finalement a devenir archer, et fut l'un des plus brillants. La fierté que lui avait prise son père avait été restaurée.
Cependant, aujourd'hui, une question ce pose au sain de la court. Où est-ce que son altesse à dissimulé son héritage ?




Autre : Son dos est couvert de cicatrices du à des coups de fouets, sur ces deux avant bras, il garde les cicatrices des griffures de son père le jour où, presque fou, il lui a parlé de la pierre, il est borgne suite à un accident de guerre.

Arme : Ethan est archer, il possède un arc remarquable a la finesse d'une lame d'acier. Il possède également une armure d'or et d'argent pour les guerres et un vaisseau conçu pour lui. Le Valefor



Test RP:

"Je la hais".

Un murmure raisonnait dans la petite chambre, le jeune prince âgé de quinze ans regardait le ciel de part la bai vitré, assis, recroquevillé sur son lit de drap blanc.

"Je le hais autant qu'il me déteste, il payera."

Ses mains tenaient ses deux avant bras, ont pouvaient voir un liquide chaud et rouge s'écoulant de ceux ci, il serra les dents, il souffrait, mais il avait l'habitude maintenant. Il avait prit l'habitude de ne pas pleurer devant son père, de ne pas lui montrer que c'était lui qui avait raison, ne pas lui donner cette joie de voir qu'il faisait souffrir son fils, et pourtant il avait mal, si mal, ces coups de fouets, à l'instant où cela commençait, il attendait juste que ça ce calme.
Il se souvient d'ailleurs de ces instants comme de ses seuls souvenirs, une main l'attrapant, il entendait la voix de son père hurler qu'il était en méchant garçon, et qu'il allait être puni, il était comme fou, l'adrénaline, est-ce si agréable de frapper, de voir la chair éclater à chaque coups de fouet, de voir du sang, aimait-il vraiment ça? Comme un animal il frappait son fils jusqu'à fatigue s'en suive, et lui? Il attendait, il ne devait surtout pas montrer qu'il souffrait, son père en aurait été encore plus avide.

"Tu vis de ma souffrance, tu ta peau suinte de mon sang, tu es si sale" Il murmurait..

Que son dos lui faisait mal, pourtant, son dos n'avait pas été victime de lacérations aujourd’hui, son père l'avait juste violemment empoigné, ses ongles sales et salit par les guerres avaient percés sa petite peau pâle comme des dents de scie entrant dans un bois tendre. Là aussi il avait eu mal, il avait juste serré les dents, encore et encore.
Il lui avait parler de cette pierre, la pierre, son héritage, l'héritage de leurs familles, il lui avait bien fait comprendre que la pierre devait être caché, qu'elle était à eux et à personne d'autre, et ça, ça devait entrer dans son esprit comme les ongles entraient dans sa peau.
Et son sang coulait, encore et encore de ses plaies. Même cicatrisé, il ne serait guérit que lorsqu'il aurait eu vengeance. Et c'est bien ce qu'il comptait faire.
Se venger..
Son esprit le faisait intensément réfléchir, est-ce que, lorsqu'il fera son père souffrir, agoniser, et c'est ce qu'il souhaite, que ressentira-t-il? Ressentirait-il comme son père, du plaisir, de la jouissance au point de continuer encore et encore jusqu'a ne plus savoir que l'ont frappent a mort un humain? Ou se sentira-t-il coupable jusqu'à la fin de ses jours. S'ouvrira-t-il encore ses avants bras pour épancher sa culpabilité.
Il était tenter de dire que ça serait la première option, car après tout, il n'attendait que cela. Le voir crever comme un chien.
Et sa vengeance allait être terrible.
En effet, ce jeune prodige de la famille royale, était un brillant scientifique, qui, avec le temps, avait apprit a maîtriser les plus grand poison. Son père mourra lentement...Il souffrira a en pleurer, comme lui avait verser larmes sur larmes. Le temps était venu.
Les jours étaient passé, ses blessures pansées, le jeune Ethan était couché sur son lit, il regardait le ciel, il accumulait toute sa haine en lui pour lui donner le courage nécessaire à l'acte qu'il allait commettre. Il allait regretter le mal, la souffrance qu'il lui avait faite, il allait enfin souffrir comme la bête qu'il était, oui, enfin...
Il se leva alors, ouvrant les grands rideaux blancs de sa chambre, la clarté du ciel aussi bleu que l'océan avait éblouit ces yeux bleus, il en pleurait même. Se le frottant avec force, il se dirigea dans la salle de bain. Retirant son peignoir, il prit le bain le plus chaud qu'il n'eut jamais prit… Son dos eut un instant une sensation d’apaisement avant de brûler à nouveau. Il soupira, l’odeur du lys était enivrante, mais bientôt celle d’un doux liquide émeraude le sera d’autant plus…
Il sortit du bain, s’essuyant rapidement avant de vêtit ses plus beaux vêtements, puis, une fois dans sa chambre, s’arrêta net devant le doux portrait d’une jeune femme aux cheveux d’argents et au sourire tendre.
« Mère, je ne vous connais pas certes mais, vous me manquez tant…pardonnez-moi, je vais sans doute faire une erreur »
Il marqua une courte pause et prit le cadre dans sa main
« J’espère qu’il n’a jamais osé lever la main sur vous, au quel cas, soyez sure qu’il souffrira deux fois plus une fois en enfer »
Il regarda un instant les yeux bleus de sa mère, lui sourit, puis, reposa doucement le cadre, se dirigeant vers une commode, ouvrant une de ses portes il tomba sur une multitude de petits flacons, tous remplit d’un liquide vert aux teintes différentes, c’est alors qu’une femme de chambre l’interpella.
« Seigneur Ethan ! Vous êtes là ? » Entendit-il suivit d’un coup sur la porte.
Il glissa doucement la fiole souhaitée dans une poche de son pantalon et vint ouvrir.
« Votre excellence, votre père est souffrant ce matin
-Voyez-vous cela… »
Souffla-t-il. « Qu’a-t-il ?
-Nulle doute un froid excellence, souhaitez vous lui rendre visite ? »

Il réfléchit un instant, l’occasion était rêvée. Il accepta sans discuter …
« Tu me hais, et je te hais tout autant père…Le moment est venu… »
Il ouvrit alors la grande porte de chêne, son père était allongé sur un lit tout aussi blanc que le sien, les voiles avaient été tirés afin qu’il soit en paix, il l’entendait tousser, encore et encore. Mais il semblait dormir doucement et paisiblement.
Une odeur de thé menthe attira alors l’attention du jeune Ethan cette tasse avait nul doute été déposé par les dieux pour lui venir en aide. L’occasion était rêvée.
Il versa alors la moitié de la fiole dans celle-ci, la dose pour tuer à petit feu, en 10 minutes, le temps qu’il souffre autant que lui.
Il s’approcha alors du lit, l’odeur forte du thé vert à la menthe masquait celui de l’arsenic.
« Père, quelqu’un a déposé un thé pour vous, buvez ça ira mieux »
L’homme se réveilla doucement et adressa un doux sourire à son fils puis prit délicatement la tasse et en but l’entièreté sans réaliser ce qu’il buvait. Si tôt, sa poitrine se serra, il se mit a tousser davantage et a crier, ses yeux s’exorbitant.
« Ethan…Et…Que fais tu….Aide-moi.. »
A ces mots le jeune garçon prit une chaise et s’installa croissant ces jambes de manière presque féline.
« Que fais-tu ? Mon fil…
-D’ici quelques secondes, tes poumons seront atteints et tu cracheras du sang »

L’homme eu l’air surprit, ma très vite une quinte de toux le prit et il cracha du sang sur les draps, des draps blancs souillés de sang gluant, de part son mélange avec la salive.
« Qu…que m’as tu fais ? » Lui demanda son père la voix rauque.
« Tu as mal, parfait…. Je vais te regarder souffrir, alors, ne te prive pas d’hurler. »
Le père eu une lueur de panique de ses yeux, il avait peur, mais était dans l’incompréhension la plus totale, ce qu’il voulait c’était hurler.
« Tu n’arriveras pas a crier assez fort, tes cordes vocales en ont prit un sacré coups. »
L’adolescent se leva alors, s’avançant vers le lit de mort de son père, celui-ci était prit de sueur froide et de tremblement, il bavait sang et salive comme un chien enragé. Il regarda son père à l’agonie.
« J’espère que comme ça, tu n’oublieras pas tout le mal que tu m’as fait »
Il marqua une courte pause, il sentait son père devenir inconscient, il allait bientôt mourir, son corps se contractant à chaque douleurs, il retenait ces cris, tout comme lui l’avais fait.
« Tu te souviens de ce que tu m’as dit, un jour, en revenant de la chasse, père ? Tu m’as dit qu’il n’y avait rien de plus jouissif que de voir la vie quitter le corps d’un animal »
Il s’écarta.
« J’avoue, tu as raison »
Son père était à quelques secondes de sa mort, il était maintenant temps de faire taire tout soupçons, il hurla à la mort et rapidement des gardes accourut.
« Le thé !! Un poison ! « Hurla-t-il, des larmes sur ses joues « TRAHISON ! » Hurlait-il encore quand le corps de son père fut transporter.
« Je voulais juste le faire boire… » Il s’effondra alors au sol, comme un enfant triste de perdre son père. Mais était-ce vraiment le cas ?
avatar
Eurysté Rainfall
Admin

Nombre de messages : 30
Age : 30
Date d'inscription : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum